Les prêts bancaires ou « prêts libres » sont délivrés par les banques pour le financement de tout type d’acquisition ou travaux immobiliers. Ne bénéficiant pas d’aide de l’État, ils ne sont pas soumis à des plafonds réglementaires.
 
Les différents types de prêts :
– Le prêt relais
– Le prêt in fine
– Le prêt hypothécaire
– Le prêt cautionné
– Le prêt viager hypothécaire
Le prêt relais ou le prêt achat revente est proposé aux propriétaires qui souhaitent acquérir un nouveau bien immobilier avant d’avoir vendu un bien mis en vente. Si le prix d’achat du nouveau bien excède celui de la vente, le prêt relais est accompagné d’un prêt complémentaire. Trois formules possibles :
– Le prêt relais sec Cette formule convient pour l’achat d’un nouveau bien immobilier dont la valeur est inférieure ou égale à la valeur du bien vendu. Dans ce cas, la banque propose un relais « sec » qui est une simple avance financière remboursée par la vente du premier bien immobilier. L’emprunteur ne rembourse mensuellement que les intérêts d’emprunts.
– Le Prêt relais accompagné d’un prêt immobilier Si le montant du prêt relais ne suffit pas à financer l’achat d’un nouveau logement, l’emprunteur doit alors combler la somme restante par un prêt immobilier. Tant que le premier bien n’est pas vendu, l’emprunteur rembourse chaque mois les intérêts d’emprunts de son prêt relais, en plus des mensualités de son prêt immobilier classique.
– Le Prêt relais avec « franchise totale » Cette formule est accordée pour une durée de 24 mois. Dans ce cas, l’emprunteur ne rembourse pas les intérêts d’emprunts lors des 12 premiers mois. S’il vend son bien immobilier avant cette échéance, il rembourse le capital du prêt relais et les intérêts dus pour les mois écoulés. Si l’emprunteur n’a pas vendu son bien dans les 12 premiers mois du prêt relais, il rembourse à partir du treizième mois les intérêts d’emprunts ainsi que ceux de la première année.
 
Lire la suite :